Meilleur Ouvrier de France, Maxime Hoerth officie au George V. Rencontre avec  le Barman prodige qui passe la profession au shaker!

maxime Hoerth barman

Aucun prix ne résiste à Maxime Hoerth, du Meilleur Apprenti de France en solo et en équipe, Vice Meilleur Barman de France en 2006, Meilleur Barman de France en 2008, Meilleur Ouvrier de France en 2011 pour les plus emblématiques… Interview autour d’un parcours sans faute!

Comment vous est venue votre vocation?

« Personne dans ma famille ne venait du milieu de l’hôtelerie-restauration. Enfant, c’est la rencontre avec un barman dans l’hôtel où nous passions nos vacances qui a été décisive. J’étais fasciné de voir cet homme au coeur de l’établissement avec un mot pour tout le monde, un verre d’eau pour le petit, tout en préparant le cocktail préféré d’un client. Sa personnalité, son contact facile, prenant soin de chacun comme de son bar, j’ai tout de suite su que je voulais faire la même chose plus tard… Et au moment des orientations, j’ai été appuyé dans ce sens par ma mère. Je suis donc rentré à l’Ecole Hôtelière de Strasbourg, et là encore ce fût aussi une histoire de belles rencontres : le bon endroit, le bon moment avec les bonnes personnes, toutes investies et passionnées. »

Votre parcours est impressionnant, comment l’expliquez-vous?

«Tout le long de mes études, j’ai travaillé et me suis formé auprès de professionnels. De mon premier stage dans le restaurant gastronomique « Les Flots » à la Rochelle, j’ai appris l’exigence extrême et cela m’a convaincu du métier. Bilingue allemand, j’ai aussi eu la chance de pouvoir m’ouvrir à des établissements en Forêt Noire, au Luxembourg ou en Suisse à la culture calme et appliquée. Ma première chance derrière un bar, je la dois à Christelle Anglade qui lors d’un stage d’été a pris le temps de me former. De sorte qu’en entrant en spécialisation à la rentrée suivante, j’avais déjà de bonnes bases. Mes autres rencontres décisives dans le métier, c’est avec Fabrice Schmidt au Sofitel Strasbourg et avec mon professeur Jacques Wirmann. Ils m’ont toujours poussé à mon meilleur niveau. »

http://www.compagnie-alimentaire.com/blog/maxime-hoerth-barman/

Enhanced by Zemanta

Ecrit par restaurantemploi

emploi hôtellerie restauration